La tiny house des prairies du Monestier - La gazette

Un grand merci au journal la Gazette, qui parle de nous sur toute une page de son édition du 18 Juin. Nous sommes ravis de voir que la qualité de notre travail et la persévérance attirent l'attention !

L'article

Frédéric et Agnès Bérard se sont lancés dans la construction de petites maisons ossature bois. Montées sur remorque, il est possible de les transporter partout. 

  « C’est une nécessité aujourd’hui. Les petits artisans doivent se diversifier pour survivre », lance Frédéric Bérard. Le menuisier ébéniste du Monestier a donc décidé de se lancer dans la construction de petites maisons.Mais pas n’importe lesquels : des « Tiny house ». De petits chalets montés sur remorque qu’il est possible de déplacer à volonté (à la manière d’une caravane).

« Il fallait trouver une idée originale, un projet intéressant. Il y a beaucoup de Tiny house aux États-Unis. De nombreux constructeurs se sont spécialisés là dedans. Elles répondent même à un besoin de logements là bas », explique Frédéric Bérard. L’ auvergnat a donc décidé de s’inspirer de ce concept.

« Quand on s’est lancé dans ce projet, raconte Agnès Bérard, la femme de l’ébéniste, les gens nous ont un peu pris pour des fous. Certains étaient surpris, d’autres faisaient l’amalgame avec des roulottes. Maintenant que nous avons terminé cette première Tiny house, ils peuvent voir l’objet final, »

Et il aura fallu près de deux ans et demi au couple pour voir, lui aussi, cette première construction. « Le projet est né il y a deux ans et demi avec un ami allemand de Fred », se souvient Agnès Bérard. Mais leur collaboration tombe à l’eau et le couple décide de se lancer seul dans la construction d’une Tiny house. « Le projet s’est donc vraiment mis en place à la fin de l’année 2014 et la construction a débuté en février.Mon mari est seul actuellement, mais si nous arrivons à vendre des Tiny,  il devrait embaucher quelqu’un. »

Améliorer le concept

Le couple espère ainsi recevoir ses premières commandes prochainement. Il faut compter entre 26.000 et 38.000 € pour l’achat d’une Tiny house, « en fonction de la configuration ». « Nous avons déjà des contacts avec des personnes intéressées. Nous allons aussi participer à des foires expo », assure Agnès Bérard.

Mais en attendant les premières ventes. Le couple souhaite encore améliorer le concept. « Nous pouvons encore gagner au niveau du poids [la Tiny house montée sur sa remorque ne doit pas dépasser 3,5 tonnes, ndlr]. Nous allons essayer d’alléger encore la remorque, ce qui permettrait de faire plus de choses à l’intérieur.

Nous avons également testé la Tiny sur les routes des environs. Nous sommes allés au Col du Béal, à Olliergues, Courpière… Nous avons testé les vibrations, souligne Frédéric Bérard. Les gens pourront faire ce qu'ils veulent avec, soit la laisser sur remorque, et la transporter partout, ou poser cette petite maison à un endroit. » Pourquoi pas dans une prairie…

LAURA MOREL / La Gazette

 

article sur tiny house concept

0
partages